Groupe 44 | Séminaire dirigé par Sabine Quiriconi-Mirtchev

16 déc au 17 déc 2016 | N/C

TNS

Résumé

Dans la cadre du partenariat avec l’Université de Nanterre.

Nous aborderons les figures et les pratiques d’Antoine Vitez et de Claude Régy. A travers ces deux metteurs en scène — dont les gestes esthétiques, radicaux et singuliers (en rupture avec les conventions de jeu ou en reconsidération de celles-ci), ont influencé les metteurs en scène émergeant dans les années 90 — nous nous confronterons tout particulièrement à la question de la place du texte et de l’écriture et interrogerons une formule que l'on entend fréquemment dans la formation et la pratique théâtrale : "faire entendre le texte".
Nous tenterons donc d’abord de définir ce que « faire entendre le texte » veut dire pour eux, dans sa diversité et ses nuances, peut-être ses contradictions car la formule désigne l’enjeu de pratiques bien différentes et en constantes transformations. Que faut-il faire entendre d’un texte qui ne s’entendait pas dans le théâtre de textes conventionnel ? Et qu’est-ce qu’un texte ? Un acte de parole sur un plateau peut-il être subversif et avoir un impact politique ?
Enfin, nous interrogerons leurs travaux en termes d’héritage : que reste-t-il aujourd’hui de ces « maîtres ». Comment et pourquoi désormais « faire entendre le texte», à l’ère où la prédominance de l’œuvre écrite sur la représentation est remise en cause ?  Qu’est ce que parler veut dire ?

    Jean-Louis Fernandez

Choisissez votre langue

  • English (coming soon)
  • Deutsch (in Kürze verfügbar)

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici